Relaxation et Méditation Universelle

Séance vidéo guidée, accessible à tous les âges et à toutes les conditions physiques.

Sous-titres disponibles. Affichez la vidéo en plein écran pour ne pas être distrait.

Pratique facile de relaxation et de méditation en 30 minutes

Cette vidéo d’une séance de relaxation ou de méditation éveillée en pleine conscience dure 30 minutes, guidée par ma voix et entrecoupée d’un gong toutes les 10 minutes pour se repérer. Accessible à tous les âges et à toutes les conditions physiques, très facile à faire, les bénéfices physique et mental de cet exercice sont nombreux quand on le pratique régulièrement.

À quelle fréquence la pratiquer ? Quand vous voulez. Une fois par jour suffit et faites-la quand vous en ressentez le besoin, comme toutes les semaines ou tous les mois. Il n’y a pas de règle. Ne vous forcez pas. Ne transformez pas votre moment de paix en contrainte. Écoutez votre corps, c’est lui qui vous donnera le signal.

Cette séance présente deux variantes : vous choisirez soit de vous relaxer en silence, soit de méditer sur une question fondamentale pour vous aider à progresser.

À propos de la méditation, le déroulé des étapes insiste sur la prise de conscience simultanée du corps et de l’esprit, non de manière séquentielle (c’est-à-dire l’un puis l’autre) mais de les cibler en même temps. Elle vous invite à ressentir la Vie qui rayonne de chacun d’eux au même instant. Lorsque vous aurez maitrisé cette pratique et, pas avant d’avoir développé notablement votre spiritualité, passez à l’étape suivante : fusionnez-les, unissez le corps à l’âme, visualisez leur amalgame pour que ces deux entités ne soient plus séparées, qu’elles ne fassent qu’un en vous. Avec le temps, vous ressentirez que la combinaison s’est réalisée quand il vous sera difficile de les dissocier. Vous éprouverez toujours leurs présences, toutefois l’une ne rayonnera pas sans l’autre, elles ne se détacheront plus.

Ensuite, vous réveillerez le lien atrophié qui persiste au bas du bassin en l’étirant à travers votre corps jusqu’au sommet du crâne. Aidez-vous en le visualisant comme un gros nerf qu’on bande ou un large tube souple scintillant son énergie du bas vers le haut. Puis condensez-le grâce au rayonnement de Vie du corps et de l’âme pour qu’il reste en place et garde sa forme. Quand ce lien aura gagné en substance — comme un nerf qui passe un signal —, vous pourrez le déployer pour vous attacher à la Puissance de Vie, la toucher et partager votre être avec l’humanité.

Prolonger ces effets.

À la sortie de votre méditation, essayez de maintenir le plus longtemps possible l’état d’esprit dans lequel vous vous trouvez pour faire durer son action.

Si vous souhaitez aller encore plus loin, il est possible de reproduire en permanence un état d’esprit proche de celui-ci, pour votre plus grand avantage. Gardez en mémoire l’état de votre esprit au moment de la méditation (un sentiment de sérénité pour soi, de paix universelle, d’énergie et de force, des vibrations cérébrales plus profondes, une perception plus lucide de votre grandeur d’être humain). Pour cela, efforcez-vous, en toute conscience, de retrouver cette sensation. Le résultat pourra sembler brouillon au début, mais avec de la répétition, il sera parfait en quelques instants. Quand vous éprouverez un sentiment de trouble ou de mécontentement, pensez à cet exercice. Votre humanité reprendra aussitôt le contrôle.

Une autre technique en 10 minutes.

Si vous ne pouvez pas vous isoler, vous pouvez pratiquer une méditation toute simple et rapide. Prenez une position confortable, fermez les yeux et respirez normalement, sans forcer, pendant 10 minutes, et restez concentré sur votre souffle. Sentez le flux et le reflux de l’air qui passe par vos narines, qui soulève votre poitrine et votre ventre. Gardez le souffle, son ressenti et son action au centre de votre attention. Si vous vous rendez compte que vous avez d’autres pensées, laissez-les passer comme des nuages dans le ciel, ne les jugez pas, laissez-les partir, et ramenez simplement votre attention vers votre souffle et ses effets. Ne vous critiquez jamais d’avoir perdu votre concentration et restez toujours bienveillant envers vous-même. Cette méditation est moins profonde que la première, mais elle va déjà vous faire du bien.

Pour aller encore plus loin entre l’esprit et le corps.

Deux exercices favorisent la liaison entre l’esprit et le corps par le contrôle conscient de deux automatismes distincts. Prenant modèle sur la méthode de Wim Hof, ils donnent des résultats étonnants sur le bienêtre physique et mental. À l’aide d’une pratique régulière, l’esprit et le corps seront capables de s’adapter et d’opérer en harmonie pour stimuler ses capacités ou lutter contre une situation perturbante.

Le premier exercice consiste à accomplir 3 séries de respirations intenses, puis de retenir son souffle le plus longtemps possible. Allongez-vous confortablement dans un endroit calme. Faites entre 30 à 40 grandes respirations avec un rythme soutenu pendant environ 2 minutes ou plus. Inspirez en gonflant la cage thoracique et le ventre au maximum pendant 2 secondes et expirez complètement pendant 2 secondes, et poursuivez ce cycle sans arrêt. Une fois atteintes les 30 à 40 respirations, expirez normalement mais pas complètement (gardez un tout petit peu d’air pour éviter la sensation de pression dans les poumons) et restez en apnée le plus longtemps possible. Quand vous aurez l’envie irrésistible de reprendre de l’air, mais sans jamais approcher l’étourdissement, inspirez profondément et retenez votre respiration pendant 30 secondes. Puis, expirez doucement et recommencez la série de 30 à 40 cycles une deuxième fois. Terminez par une troisième série, mais au lieu de finir en vidant vos poumons, faites une grande inspiration et retenez votre respiration le plus longtemps possible.
Pendant les étapes où vous retenez votre souffle, vous allez connaitre des sensations très agréables. Lâchez prise, laissez venir, ne songez à rien. Ou mieux, concentrez votre attention en même temps sur votre corps et votre esprit, ressentez et fusionnez la puissance de vie qui rayonne de ces deux entités pour ne faire qu’un en vous. Comme pour la méditation, votre conscience évoluera et vous cultiverez une grande énergie. En plus du contrôle conscient d’un automatisme, cette pratique offre de nombreux bénéfices physiologiques (par exemple : certaines cellules seront dynamisées en recevant l’oxygène qu’elles manquaient). Ne pratiquez pas cette séance plus d’une fois par jour, vous risquez de vous faire du mal. Écoutez votre corps, s’il vous dit d’arrêter, obéissez-lui.

Le deuxième exercice consiste à prendre exclusivement des douches d’eau froide. Vous éprouverez plus de plaisir qu’une douche chaude ! Les bénéfices et le bienêtre physique et mental de cette douche froide sont multiples et réels. Pour dominer le premier réflexe de panique, commencez par des respirations profondes et régulières sans faire de pause. Focalisez votre attention sur votre souffle contrôlé au lieu de la température de l’eau. Puis, éveillez un état de relaxation et de maitrise de la situation. Ne prenez pas ce froid comme une agression, mais vivez-le comme un bienfait et un moment de joie. Faites confiance à votre corps, il sait s’adapter ! Sans vous forcer, vous vous y exposerez très progressivement de jour en jour, d’abord de quelques secondes jusqu’à plusieurs minutes, en été comme en hiver, pour vous laver ou pour bien récupérer après un effort. Là encore, en plus du contrôle conscient d’un autre automatisme, cette pratique apporte de multiples avantages physiologiques (par exemple : le système vasculaire sera tonifié).

Tu seras un Homme…

Re-découvrez le célèbre poème de Rudyard Kipling “Si… tu seras un homme mon fils” qui a inspiré tant de générations. Il célèbre le courage de surmonter les épreuves.

J’ai décidé de réussir

J’ai réuni 10 conseils éprouvés pour trouver la volonté d’accomplir avec succès ses ambitions et franchir certains obstacles dans sa vie personnelle et professionnelle.

Se libérer du mal

Le cynisme gouverne le monde mais certains refusent cet héritage. Y a-t-il une autre voie non idéologique, pour sortir du piège et retrouver notre Suprême Humanité ?